La compagnie2019-09-29T19:53:33+00:00

L’esprit du Théâtre Diagonale

L’ensemble des pièces, des recherches, des ateliers d’Esther Mollo pose le corps au centre de la création. Le corps dans ce qu’il dit avant la parole, au-delà des mots et entre les lignes.

Depuis 2009, elle travaille avec d’autres artistes et ingénieurs autour des relations entre « corps / vidéo / son / texte » et les outils numériques. Au fil de ces collaborations, des lexiques et des protocoles ont été développés. Ils sont désormais de vrais outils d’écriture scénique qui ont donné vie à « des objets hybrides », des créations où « corps / vidéo /son » constituent les ingrédients d’une écriture dramaturgique « plurielle ».

Théâtre Diagonale est membre actif du Collectif des Arts du Mime et Geste.

À l’heure où les différentes disciplines artistiques conversent et se mêlent, de nouvelles écritures théâtrales apparaissent. Parmi elles, un théâtre qui repose sur le langage du corps et le mouvement dramatique, que certains appellent mime, théâtre gestuel, mime corporel dramatique, théâtre physique, visuel, ou d’autres encore théâtre du geste et de l’image. Aujourd’hui compagnies, artistes, pédagogues, structures culturelles, professionnels et amateurs, se regroupent au sein du Collectif des Arts du Mime et du Geste, pour défendre la pluralité, la diversité et l’inventivité de la création contemporaine dans ce domaine. Nos objectifs sont de structurer et de développer la profession, soutenir la création artistique ainsi que la circulation des œuvres, sensibiliser le public, les médias, les structures culturelles et les pouvoirs publics.

Selon ses projets, La compagnie Théâtre Diagonale est soutenue par la D.R.A.C des Hauts de France, la Région des Hauts de France, la Ville de Lille, la Ville de Mazingarbe, Le Département du Nord, le département du Pas-de-Calais, Pictanovo.

Esther MOLLO

Metteur en scène / Artiste associé au Théâtre Diagonale

Née a Turin (Italie) où elle étudie le danse et le théâtre. Diplômée de l’ECOLE INTERNATIONALE DE MIMODRAME DE PARIS MARCEL MARCEAU, Esther Mollo poursuit sa formation en Mime Corporel auprès d’I. BACCIOCCHI, T. LEABHART, J. ASSELIN, avec le THEATRE DU MOUVEMENT et le MAPA (Moving Accademy of Performing Art). Elle étudie le KYOGEN au Japon, le Katakali en Inde, l’escrime ancienne avec le Maître d’armes Bob H. ROBOTH, la danse contemporaine avec D. DUPUY, P. GOSS et la Commedia dell’arte avec F. SOLERI; le Site Specific Theatre avec Frits Vogel ainsi que la lumière et les projections dans le théâtre physique avec Ide et Frans Van Heiningen à Amsterdam.

Metteur en scène et comédienne, elle fonde THEATRE DIAGONALE dont elle assure la direction artistique et toutes les mises en scènes: «Frankenstein», «Bulles», «K» , «Valentina», «Ubu» «Chickens Forever» tout en travaillant pour le compte de la télévision (RAI Uno) et pour d’autres compagnies.

Elle participe à la reprise de «Mysteries» avec le Living Theatre.

Elle est comédienne au THEATRE LA LICORNE pour le «BESTIAIRE FORAIN», «LYSISTRATA» et «SOUS SOL» ,metteur en scène de «Gênes 01» avec les comédiens de la Cie Oiseau Mouche. Assistante à la mise en scène de Anne Théron sur «Amour/ Variations» et «Andromaque 2010» et d’Yves Marc pour son solo «Ce corps qui parle».

A Collaboré avec Ricardo Montserrat pour l’écriture de «Terror, torero» et «Mary’s baby».

Depuis 2009, elle mêle le travail corporel à la video et aux nouvelles technologies, en collaboration avec Jean-Baptiste Droulers, elle questionne le rapport corps/image/texte en plongeant le corps dans des dispositifs interactifs.

En 2013, elle est «Artiste invitée» au Studio for Interellated Medias de Mass Art (Massachusset Institut of art and design) à Boston (USA) où elle travaille avec les étudiants autour de la question « corps-nouvelles technologies » et poursuit sa collaboration avec la photographe Antonia Small sur le projet Monster Project (corps-stenopé).

En septembre 2013, elle intègre le DU ART DANSE PERFORMANCE à l’Université de Besançon et écrit un mémoire sur la notion de «acteur-interprète augmenté».

Publication dans l’ouvrage collectif « Gestes en éclats » (Ed. les Presses du Réel ») et dans la revue Culture et Recherche (n°135).

Elle crée « Mary’s baby », performance solo basée sur la vie et l’œuvre de Mary Shelley, écrite en collaboration avec Ricardo Montserrat et Jean Baptiste Droulers. Ce projet a été soutenu par le DICREAM et par le dispositif Expériences interactives de Pictanovo. Ce spectacle a été joué au Festival d’Avignon en Août 2015, avec le soutien de la Région des Hauts de France où il a été classé parmi les 25 meilleurs spectacles d’Avignon off et « coup de cœur » Rue du théâtre.

En 2018 elle crée « #BlancheNeige2048 », co-produit par le Festival MIMOS de Périgeux.